Press "Enter" to skip to content

La Maison du 60 Posts

Au revoir frère Sarmad

Une nouvelle communauté en Irak

Lundi 12 septembre, frère Sarmad partira en Irak avec le frère Emmanuel Dolle pour fonder une nouvelle communauté dominicaine. Celle-ci se situera près d’Erbil, là où se trouvent le plus grand nombre de réfugiés chrétiens irakiens.

Un témoignage bouleversant

Avant son départ, frère Sarmad est venu présider la messe du mercredi 7 septembre. Ce jour-là, justement Jésus dans l’Evangile proclamait :

« Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes. »

C’est exactement ce que nous vivons maintenant en Irak nous explique Sarmad. Mais, malgré les persécutions, les déplacements et la précarité de notre vie, nous gardons une grande foi, notre liberté d’enfant de Dieu et une profonde espérance en l’avenir. Quel témoignage ! Merci frère Sarmad.

5

Le festin de frère Sarmad

Après la messe, nous avons découvert le biryani au poulet, un délicieux plat irakien préparé par frère Sarmad aidé de ses commis frère Jean-Baptiste et Stéphane. Nous étions plus de 40 dans le petit jardin du 60, remplis d’une joie paisible.

8

 

Leave a Comment

Les 75 ans du frère Alain

fr Alain Riou Couvent de Lille
fr Alain Riou Couvent de Lille

Le mercredi 24 août le fr Alain Riou du couvent de Lille est venu présider la messe au 60. C’était la fête de l’apôtre Saint Barthélemy et le jour de ses 75 ans. Il nous a parlé de l’apôtre presque inconnu Barthélemy (ou Nathanaël ?). Il nous a également parlé de la joie de fêter le jour où nous avons reçu la vie.

 

 

20160824_195311

Après la messe, nous avons partagé un repas philippin préparé pendant toute l’après-midi par Alford, un séminariste philippin qui vit au couvent de Lille.

20160824_204419

Leave a Comment

Au revoir frère Philippe Dockwiller.

Le mercredi 24 août, lors la messe de notre communauté, nous avons rendu hommage au frère Philippe Dockwiller qui nous a quitté à l’âge de 44 ans. Nous avons prié pour ses parents et pour toute notre famille dominicaine.

Le frère Philippe était venu nous rendre visite à la cité St Pierre lors du dernier pèlerinage du Rosaire dont il fut le prédicateur.

Continuons à prier pour lui et avec Lui.

Leave a Comment

Une semaine au camping du Vieux Moulin

Un camping ouvert à tous

La Maison du 60 propose depuis 6 ans un séjour de vacances dans un camping (130 emplacements) pas très loin de la mer, du côté de Boulogne. ‘Le camping du vieux moulin’ est, comme son nom l’indique, situé sur une rivière bordée d’un moulin à eau datant du moyen-âge.

camping riviere

C’est un de nos frères, prêtre-ouvrier à Hellemmes, Jacques Screpel, qui l’a créé en 1956, avec les copains du Comité d’Entreprise de Fives-Caille, grosse usine de la métallurgie où il travaillait à l’époque.  Sur le mode de l’autogestion, ce camping ouvrier continue à vivre de l’esprit des fondateurs : on met le plus petit au cœur de la communauté. C’est le camping le moins cher de France (1€ la nuit !). Depuis plusieurs générations maintenant, il fait le bonheur des familles de milieu populaire, notamment des  mineurs du Pas-de-Calais… repas Vieux Moulins

La Maison du 60 au Vieux Moulin

Nous sommes accueillis tels que nous sommes pendant une semaine. Je suis au conseil d’administration du camping et j’y ai célébré la messe pour la fête du 15 Août. Cet été 2016 nous étions 14 de la Maison du 60, dont plus de la moitié vit d’une pension d’adulte handicapé. Tout de suite, nous participons aux activités proposées, nous rendons de petits services, nous faisons notre cuisine mais surtout, nous profitons de la mer, de la campagne et des forêts alentour, dans une convivialité généreuse.

La Maison du 60 en promenade
La Maison du 60 en promenade
Leave a Comment

Une semaine à Belle-Île-en-mer

Cet été Françoise Pierre, Coco, Babette, Maryse, Danielle, les deux Jacques, le frère Benoît sont partis en vacances une semaine à Belle-Île-en-Mer au village de Kergallic qui appartient aux dominicains. Sur place, ils ont retrouvé Christine et Elisabeth, deux strasbourgeoise qui nous ont fait profiter de leur joie de vivre et de leur talent culinaire.

Vivre sur Île

En arrivant au port de Quiberon, Pierre a eu un premier choc. Il imaginait un bateau de 20 personnes ! Et bien non, c’était un énorme bateau de 300 places qui nous a emmené au port de Palais sur Belle-Île. En posant le pied à terre sur l’Île, nous laissons derrière nous tout ce qui est resté sur le continent. Les vacances et le repos peuvent véritablement commencer.

Kergallic
Le village de Kergallic

Le silence

Premier soir et deuxième choc. Pierre est angoissé devant le silence de la nuit. Il n’y a plus les bruits des voitures, des passants en train de crier, des chats qui miaulent. Mais à partir du deuxième soir, l’angoisse laisse place à la contemplation. Pierre savoure le silence et au retour, il le regrettera.

Des visites à Belle-Île

Pendant notre séjour, Augustin, un jeune étudiant qui habite au quartier de Moulins, son père et sa soeur sont venus nous rendre visite en voilier. Ce fût l’occasion pour certains d’entre de nous de s’initier aux joies (et aux peines) de la voile. Le lendemain, le fils de Danielle et deux de ses amis nous ont rejoint après leur méga-concert sur la presque-île de Crozon. Ce soir là, nous étions 17 personnes à table !

plage
La plage enfin

Promenade et baignade

En plus des temps des prière et des repas deux activités principales occupaient nos journées : les promenades et les baignades. Deux heures de marches et ensuite, un plongeon dans l’eau fraîche mais tellement agréable

Leave a Comment