Press "Enter" to skip to content

Author: admin

Messe du 11 novembre en direct du 60

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder à la messe.

Chants :

CHOISIS LA VIE, OUVRE TON COEUR AU DON DE DIEU
SOIS UN VIVANT POUR LE SEIGNEUR
LAISSE-TOI BRULER DE SON FEU
La vie est une chance, tends les bras pour la saisir
La vie est beauté que tes yeux peuvent admirer
La vie béatitude, sauras-tu la savourer
La vie est un rêve, à toi de le réaliser

La vie est un défi, fais-lui face, n’aie pas peur
La vie est un devoir, l’accomplir grandit ton cœur
La vie est un jeu, apprends la règle de Dieu
La vie est précieuse, prends en soin comme d’un feuLaisse-toi brûler dans son feu (brûler en Dieu)

La vie est richesse, un trésor à conserver
La vie est amour, source de joie et de paix
La vie est mystère, sa foi perce ses secrets
La vie est promesse, toute remplie de clareté

Je n’ai d’autre désir
Que de t’appartenir
Être à toi pour toujours
Et livré à l’amour
Je n’ai d’autre désir
Que de t’appartenir
Je n’ai d’autre secours
Que renaître à l’amour
Et soumettre ma vie
Au souffle de l’esprit
Je n’ai d’autre secours
Que renaître à l’amour

Notre Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit Dieu,
Mystère inépuisable, fontaine du Salut.
Quand Dieu dresse la table, Il convie ses amis,
Pour que sa vie divine soit aussi notre vie !

Le Seigneur nous convoque par le feu de l’Esprit
Au banquet de ses noces célébrées dans la joie.
Nous sommes son Église, l’Épouse qu’Il choisit,
Pour vivre son alliance et partager sa vie.

Merveille des merveilles, miracle de ce jour !
Pour nous Dieu S’abandonne en cette Eucharistie.
Chassons toute indolence, le Christ est parmi nous,
Accueillons sa présence et offrons-nous à Lui.

Dieu Se fait nourriture pour demeurer en nous,
Il Se fait vulnérable et nous attire à Lui.
Mystère d’indigence d’un Dieu qui S’humilie
Pour que sa créature soit transformée en Lui.

Leave a Comment

Une semaine à Belle-Île-en-mer

Cet été Françoise Pierre, Coco, Babette, Maryse, Danielle, les deux Jacques, le frère Benoît sont partis en vacances une semaine à Belle-Île-en-Mer au village de Kergallic qui appartient aux dominicains. Sur place, ils ont retrouvé Christine et Elisabeth, deux strasbourgeoise qui nous ont fait profiter de leur joie de vivre et de leur talent culinaire.

Vivre sur Île

En arrivant au port de Quiberon, Pierre a eu un premier choc. Il imaginait un bateau de 20 personnes ! Et bien non, c’était un énorme bateau de 300 places qui nous a emmené au port de Palais sur Belle-Île. En posant le pied à terre sur l’Île, nous laissons derrière nous tout ce qui est resté sur le continent. Les vacances et le repos peuvent véritablement commencer.

Kergallic
Le village de Kergallic

Le silence

Premier soir et deuxième choc. Pierre est angoissé devant le silence de la nuit. Il n’y a plus les bruits des voitures, des passants en train de crier, des chats qui miaulent. Mais à partir du deuxième soir, l’angoisse laisse place à la contemplation. Pierre savoure le silence et au retour, il le regrettera.

Des visites à Belle-Île

Pendant notre séjour, Augustin, un jeune étudiant qui habite au quartier de Moulins, son père et sa soeur sont venus nous rendre visite en voilier. Ce fût l’occasion pour certains d’entre de nous de s’initier aux joies (et aux peines) de la voile. Le lendemain, le fils de Danielle et deux de ses amis nous ont rejoint après leur méga-concert sur la presque-île de Crozon. Ce soir là, nous étions 17 personnes à table !

plage
La plage enfin

Promenade et baignade

En plus des temps des prière et des repas deux activités principales occupaient nos journées : les promenades et les baignades. Deux heures de marches et ensuite, un plongeon dans l’eau fraîche mais tellement agréable

Leave a Comment